Correspondance d'Alfred et Lucie Dreyfus

"Ecris-moi souvent, écris-moi longuement" : correspondance d’Alfred et Lucie Dreyfus

Le samedi 15 octobre 1894, le capitaine Alfred Dreyfus, officier d'artillerie, est arrêté dans les ministères de la Guerre à Paris, pour crime de haute trahison. Dreyfus clame son innocence, ne comprend pas le crime dont on l'accuse. Sa mise au secret lui interdit de rencontrer sa femme. Il n'est autorisé à lui écrire que le 4 décembre 1894. Commence alors une correspondance exceptionnelle, moyen d'une résistance à l'anéantissement, principe de survie à l'enfermement, lien ultime et décisif avec l'être aimé et la civilisation. Pendant près de cinq ans, jusqu'à son retour en France le 1er juillet 1899, avant et pendant sa déportation sur l'île du Diable, en Guyane, ils échangent de très nombreuses lettres, malgré les obstacles qu'y met l'administration pénitentiaire. Dans le même temps, Dreyfus tient un journal de sa captivité auquel il ajoutera des mémoires qui seront publiés à son retour sous le titre Cinq années de ma vie. Ces quelques lettres choisies et des extraits des mémoires permettront à l'auditeur d'entendre une véritable tragédie humaine doublée d'une histoire d'amour profonde et superbe mais aussi un combat pour la justice et la liberté.Un feuilleton en 5 épisodes

Réalisation Etienne Vallès

https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-le-feuilleton/ecris-moi-souvent-ecris-moi-longuement-correspondance-dalfred-et-lucie-dreyfus



Une émission à suivre sur France Culture: Le Feuilleton

https://www.franceculture.fr/ Fictions > Émissions > Le Feuilleton


source:
https://www.franceculture.fr/