La Sarrazine

Les secondes option théâtre ont participé cette année encore au Prix Godot organisé par le Centre Dramatique de Villages. Ils avaient trois pièces de théâtre à lire afin d’en sélectionner une. C’est la pièce de Julie Rosselot Rochet qui a gagné ! Elle a pour titre La Sarrazine. Albertine Sarrazin a eu une vie douloureuse et merveilleuse, elle a écrit de nombreux romans dont l’Astragale. Son mari, Julien, a obtenu un arrêt Sarrazin qui court toujours aujourd’hui pour notre plus grande sécurité médicale !

L’autrice dit de cette femme : « Albertine Sarrazin ne sacrifie pas l’amour à sa passion, elle vit les deux, sans doute parce qu’elle rencontre une personne qui sait l’aimer avec sa passion, avec ce qui lui est nécessaire, dans son entier : de la tête aux pieds ! C’est rare, je pense, de rencontrer homme, femme ou inter sexe, une personne qui permette de se sentir entière et qui soit un(e) accompagnateur-trice de vie. Julien a fait plus, il a demandé reconnaissance pour elle pour l’injustice subie en raison de l’absence de professionnalisme de ces médecins, et il a obtenu réparation. Elle lui avait sans doute transmis un peu de sa rage de vie et la force de se battre pour que justice soit faite. Cette justice nous bénéficie aujourd’hui. »

Nous avons essayé, durant ce confinement, de rendre hommage à l’autrice, à Albertine, à ce personnage, à toutes les femmes… Et ce sont des jeunes filles qui ont œuvré avec beaucoup de sérieux et d’implication.

Je les en remercie ainsi que Sarah Nedjoum, la comédienne qui a eu en charge ce projet. Un grand bravo à toutes même si toutes n’ont pas pu être présentes aux rencontres virtuelles.

 

Claudie Gourjon