Game of throne chez les Atrides

Game of throne chez les Atrides

Spécialité première théâtre, Lycée S. Hessel Vaison la Romaine.

 

La première année de spécialité théâtre au lycée Stéphane Hessel de Vaison se termine. Quelle année ! C’est la première fois que les élèves ne monteront pas sur les planches pour montrer à un public le résultat de leur travail ! La première année que, loin les uns des autres, nous avons quand même tenu à produire un résultat de travail, ce que l’on appelle « un rendu ».

Cette année, le programme élaboré proposait d’aborder le concept de théâtre documentaire / théâtre documenté. Les élèves de la Première Option théâtre ont travaillé au 1er trimestre avec l’auteur Michel Bellier. Ils ont expérimenté la mise en fiction d’un fait divers, à partir de recherches documentaires (archives journaux-audiovisuel) et se sont familiarisés avec les outils de l’écriture dramatique mis au service de la narration de la réalité. Les fruits de leurs travaux, une quinzaine de récits, ont été mis en voix et enregistrés pour une diffusion web.

La deuxième partie du programme était dédiée à l’approche de la Tragédie antique à travers ce concept de théâtre documenté. Nous avons donc poursuivi le principe de recherche documentaire et l’avons appliqué à la découverte de la construction des pièces tragiques. Les élèves ont ainsi effectué leurs propres recherches, partagé leurs informations et appris à hiérarchiser les informations glanées. Ils ont travaillé en groupe et en solo sur les grandes figures héroïques, les liens de parenté, les évocations mythiques et symboliques. Nous en étions à aborder le jeu tragique sur le plateau du théâtre, le rôle du Chœur et la posture du héros, quand la crise sanitaire a sonné la fin de nos rdv hebdomadaires. De manière définitive.

Alors comment faire avec des élèves qui en sont seulement à leur deuxième année de théâtre, voire à leur première année pour certains ? Les outils numériques leurs sont-ils si familiers que cela ? Savent-ils jouer avec une caméra ? Comment mettre à l’écran le texte qu’ils ont écrit sur la tragédie grecque ?

 La frustration était trop grande pour nous tous, nous avons décidé de continuer nos ateliers virtuellement. Les élèves se sont prêtés au jeu. Nous avons décidé de mettre en abyme notre réalité à travers la mise en scène de notre apprentissage. Ce que vous allez voir et la « compilation » de la méthode utilisée et des travaux de leurs recherches sur l’essence du « jeu » tragique. Vous assistez à ce qui n’est jamais montré : les débuts des répétitions d’un spectacle. C’est un résultat fragile, bancal, mais bourré d’énergie, de vie et d’envie d’aller au bout d’un processus, d’essayer de réunir ce qui avait été disloqué par la survenue d’un fait « tragique » indépendant de notre volonté.

Nous avons été ravies de vivre ce moment si particulier avec les élèves, de partager leur motivation, leur désir de « faire du théâtre » malgré la difficulté crée par la distance et les outils virtuels. Vous constaterez l’évolution du travail des élèves au cours de cette vidéo qui est visible comme nous pouvons la constater lors des répétitions au plateau tout au long de l’année jusqu’à la présentation publique.

 

Joëlle Cattino et Claudie Gourjon

Juin 2020