• À chaque danse ses histoires
    Le spectacle chorégraphique entre narration et abstraction

    Exposition au CDI du 22/01/2020 au 07/02/2020
     

    "Qui n'a jamais entendu à la sortie d'un spectacle de danse: "Cela veut dire quoi?" ou encore: "Je n'ai rien compris". Le spectacle chorégraphique transmet-il un message? Faut-il nécessairement qu'il raconte une histoire? Du ballet de cour au hip-hop, que nous dit la danse?"



    Un site incontournable à consulter: Numeridanse.tv  la plateforme multimédia de la danse
    https://www.numeridanse.tv/


     


  • L'ensemble de la Cité Scolaire s'est mobilisé cette année pour réunir des fonds en faveur du Téléthon:un chèque de 1400 € a été remis vendredi 06 décembre aux représentants du Lions Club, Bernard Lemoine et Jacques Borsarelli, coordinateurs du Téléthon à Vaison. Cette somme a été collectée grâce à la vente, pendant 10 jours, de pains au chocolat et de croissants au moment des récréations.Merci donc à l'équipe "Vie Scolaire" et à Mme Aubry, CPE, qui ont organisé cette action, sous l'impulsion de Mme Costes, Principale adjointe. 

    Point d'orgue de cette mobilisation vendredi, un flashmob a été organisé à 10h dans la cour du collège, afin que tous se sentent concernés: collégiens, lycéens et personnel de la Cité Scolaire ont donc dansé sur une chorégraphie imaginée par les élèves de terminale de l'option "danse" et les collégiennes de l'association sportive "danse", encadrée par Mmes Dorgal et Delarue, professeures d'EPS.  

    "C'est une première pour l'établissement, et c'est une vraie action citoyenne qui vent montrer que tous ensemble on peut faire quelque chose. Le Téléthon c'est concret et nous allons faire suivre cette manifesation de la venue de Marc Bartoli, directeur de recherche à l'hôpital de la Timone, pour sensibilser nos élèves" souligne Mme Costes.

    En cela, cette action s'inscrit pleinement dans le Parcours Citoyen qui, de l'école au lycée, vise à la construction, par l'élève, d'un jugement moral et civique, à l'acquisition d'un esprit critique et d'une culture de l'engagement. Nos élèves sont des citoyens en devenir qui prennent progressivement conscience de leurs droits, de leurs devoirs et de leurs responsabilités.

    Au niveau de la Cité Scolaire, cette mobilisation de tous a été l'occasion de renforcer la cohésion entre les deux bureaux "Vie Scolaire" (collège et lycée), les deux "conseils de vie" (collégien et lycéen : CVC et CVL), le Foyer Socio-éducatif (FSE), la Maison des Lycéens (MDL) ainsi que, bien sûr, l'ensemble du personnel.
    Merci à M.Manessour qui a assuré la partie technique (podium, drone, sono).

    A l'année prochaine donc !

     

  • Le lycée accueille pour cette nouvelle année : la SPÉCIALITE THEATRE ! Que vive l’art vivant…

    Pour cette inauguration, les élèves de première ayant choisi cette spécialité vont vivre des expériences, des projets exaltants.

    Pour le premier trimestre : théâtre radiophonique :

    Ils vont réaliser une émission théâtrale. Pour la première séance, il s’agira de présenter la spécialité théâtre et ses élèves.

    Le deuxième thème de l’émission sera le théâtre documentaire. Ils intervieweront Michel Bellier, auteur, comédien.

    Puis avec l’aide de l’auteur, les élèves s’essaieront à l’écriture d’une scène de théâtre documentaire qu’ils mettront en voix pour les ondes de la web radio.

    Studio d’enregistrement de la Web Radio. Émilien, India, Tessy au micro.


    Studio d’enregistrement de la Web Radio sous le regard éclairé de Mme Decourt.

    Pour le deuxième trimestre : la Grèce !

    Voyage en Grèce en Décembre et au retour travail sur le projet « le chœur en mouvement » : les élèves de spécialité œuvreront sur des extraits de tragédies grecques avec pour thème  la femme dans la tragédie.

    Mais ils ne seront pas seuls ; les élèves de 3eme 7 de Mme Rollet se joindront au mouvement pour danser les parties de chœur antique. Le parcours sur la danse se fera en partenariat avec les Hivernales, le travail théâtral avec le nouveau Centre Dramatique Des Villages du haut Vaucluse.

    Rendez vous le mardi 2 juin en soirée pour la présentation de fin d’année du travail réalisé.

    Madame Gourjon

  • Les éco-délégués sont en action au Collège Joseph D’Arbaud :

    Après avoir mis en place la collecte de bouchons en plastique au profit de l’association « coeur2bouchons » et des cartouches d’imprimante (1 cartouche = un don à « enfance & partage »), les éco-délégués ont réalisé, ce lundi 14 octobre 2019, leur premier passage dans les salles pour le tri du papier.  
    Ces actions dureront tout au long de l’année.
    Sauvons la planète !
                                                                                                  Le Conseil de Vie Collégienne
     

  • 1940. Entrer en résistance. Comprendre, refuser, résister.

    est le thème retenu pour la session 2019-2020. Pour travailler ce thème, en parallèle de la préparation encadrée par les professeurs d'Histoire-Géographie, vous pouvez déjà consulter les sites suivants :

    LA REVUE À LIRE POUR PRÉPARER LE CONCOURS EST À TÉLÉCHARGER sur le site de la Fondation de la résistance :

    http://www.fondationresistance.org/catalogue_2019_2020/index.html#page/1


    SITES À CONSULTER pour comprendre le sujet et le contexte :


    OUVRAGES GÉNÉRAUX SUR 1939/1945 :

    AZÉMA Jean-Pierre, L’occupation expliquée à mon petit-fils, Paris, Seuil, 2012, 121 p.

    COINTET Michèle et Jean-Paul (dir.), Dictionnaire historique de la France sous l’occupation, Paris, Tallandier, 2000.

    LABORIE Pierre, Les Français sous Vichy et l’occupation, Paris, Éditions Milan, collection « Les Archives de l’Histoire », 2012.

    ROUSSO Henry, Les années noires. Vivre sous l’occupation, Paris, Découvertes Gallimard Histoire, 1992.

    VALLAUD Pierre, Les Français sous l’occupation 1940-1944, Paris, Éditions Pygmalion/Gérard Watelet, 2002.

     

    LIVRES À CONSULTER
    • Ouvrages généraux sur la résistance

    AUBRAC Lucie, La Résistance expliquée à mes petits-enfants, Paris, Seuil, 2000, 61 p.

    MARCOT François (dir.), Dictionnaire historique de la Résistance. Résistance intérieure et France Libre, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 2006, 1187 p.

    PIKETTY Guillaume, Français en résistance. Carnets de guerre, correspondances, journaux personnels, Paris, Robert Laffont, collection Bouquins, 2009.

    Signes de la Collaboration et de la Résistance, Paris, Editions Autrement/DMPA, 2002, 173 p.

    • Sur des résistants  :

    • Aubrac Lucie, « Ils partiront dans l'ivresse », Seuil, 1999.

    • Bénédite Daniel, « Un chemin vers la liberté sous l'occupation », le Félin, 2017.

    • Bloch Marc ; « l’étrange défaite », Franc-Tireur, 1946.

    • Cordier Daniel , Alias Caracalla, Gallimard, 2009. CDI.

    « Voici donc, au jour le jour, trois années de cette vie singulière qui commença pour moi le 17 juin 1940, avec le refus du discours de Pétain puis l'embarquement à Bayonne sur le Léopold II. J'avais 19 ans. Après deux années de formation en Angleterre dans les Forces françaises libres du général de Gaulle, j'ai été parachuté à Montluçon le 25 juillet 1942. Destiné à être le radio de Georges Bidault, je fus choisi par Jean Moulin pour devenir son secrétaire. J'ai travaillé avec lui jusqu'à son arrestation, le 21 juin 1943. Ces années, je les raconte telles que je les ai vécues, dans l'ignorance du lendemain et la solitude de l'exil. »

    • Foulon Charles-Louis, « Jean Moulin,  la passion de la République », Ouest France, 2013. (CDI).

    • D. Gaussen, « Jean Moulin et ceux qui ont dit non », Mango, 2002. CDI.

    • Grangeon Lucien, Maquis Vasio, 1945. (CDI)

    • KESSEL Joseph, l'Armée des ombres, Pocket, 1969. (CDI)

    • Tierno Monénembo , « le terrorisme noir », seuil, 2012. Tout commence en lisière de la forêt des Vosges, un jour de 1940, quand un père et son fils partis cueillir des champignons tombent par hasard sur un « pauvre nègre » endormi au pied des arbres. Conduit au village, ce jeune Guinéen adopté en France à l’âge de 13 ans, à la fois austère et charmeur, y fera sensation.

    • Nessmann Philippe, Lucie Aubrac, Flammarion, 2014.

     

    Ouvrages sur les femmes

    • MORIN-ROTUREAU Evelyne, 1939-1945 : Combats de femmes, Paris, Éditions Autrement, 2001, 239 p.

    • THIBAULT Laurence, Les Femmes et la Résistance, Paris, la Documentation française, 2006, 175 p.

    • ANTHONIOZ de GAULLE, Geneviève, La Traversée de la nuit , Éditions du Seuil, 1998, 58 p.

    • BAUER, Anne-Marie, Les Oubliés et les ignorés Claudine dans la Résistance, Mercure de France, 1993, 161 p.

    • FOURCADE, Marie-Madeleine, L’arche de Noé. Réseau Alliance (1940-1945), Plon, 1982, 646 p.

    • HUMBERT, Agnès, Notre guerre, Éditions Emile-Paul Frères, 1946, 412 p.

    • LONDON Lise, L'écheveau du temps : la mégère de la rue Daguerre, souvenirs de résistance, Seuil, 1995, 411 p.

    • OUZOULIAS Cécile, J'étais agent de liaison FTPF, Messidor, 1988, 198 p.

    • SAIGAL Monique, Héroïnes françaises, 1940-1945, Courage, force et ingéniosité, Editions du Rocher, 2008, 219 p.

    • TORRES Tereska, Une française libre : journal 1939-1945, Phébus, 2000, 300 p.

    • VASSELOT, Odile De, Tombés du ciel, Histoire d'une ligne d’évasion, Editions du Félin, 2005, 341 p.

     

    ?FILMS

    L’Armée des ombres de Jean-Pierre Merville, 1969.

    • Série télévisée Un village français (saison 4) et les mini-documentaires Un village français. Ils y étaient : « La terreur policière », « Les agents de Londres » et « Les résistances en 1942 », 2012.

    • L’armée du crime de Robert Guédiguian, 2009.

    • Série documentaire de Bernard George, Les Combattants de l’Ombre.

    • La Résistance européenne, Arte éditions, 2011. Un ouvrage du même titre a aussi été publié

    • Les femmes de l’ombre. Réalisateur : Jean Paul Salomé, 2008.

     


  • Nous avons beaucoup de manuels de l'année dernière, en 2nde et 1ère, toutes disciplines, qui sont inutilisables, en raison de l'arrivée des manuels numériques sur tablette.
    Si certains d'entre vous sont interessés par ces manuels, vous pouvez venir les chercher, au CDI lycée
    le mardi de 9h à 17h 30 ou le mercredi matin de 8h à 12h.


    Donc n'hésitez pas ! C'est gratuit !
    Madame Rouy, documentaliste